☼ Alors, est-ce un rêve ?

"Existait-il une loi interdisant de donner un coup de pied dans la tronche des connards ? Probablement. Il y a toujours une loi pour nous empêcher de faire l'indispensable."


Je t'ai rêvé

Francesca Zappia

Robert Laffont - Collection R

441 pages

18.50 euros



"Si on se croit immortel, on devient arrogant, parce qu'on pense qu'on mérite le meilleurs. Survivre, c'est avoir connu le pire et être capable de continuer malgré tout."

Résumé ~

Vous, les gens normaux, êtes tellement habitués à la réalité que vous n'envisagez pas qu'elle puisse être mise en doute. Et si vous n'étiez pas capables de faire la part des choses ? Jour après jour, elle se retrouve confrontée au même dilemme : le quotidien est-il réel ou modifié par son cerveau détraqué ? Dans l'incapacité de se fier à ses sens, à ses émotions ou même à ses souvenirs, mais armée d'une volonté farouche, Alex livre bataille contre sa schizophrénie. Grâce à son appareil photo, à une Boule Magique Numéro 8 et au soutien indéfectible de sa petite sœur, elle est bien décidée à rester saine d'esprit suffisamment longtemps pour aller à l'université. Plutôt optimiste quant au résultat, Alex croise la route de Miles, qu'elle était persuadée d'avoir imaginé de toutes pièces... Avant même qu'elle s'en rende compte, voilà que la jeune femme se fait des amis, va à des soirées, tombe amoureuse et goûte à tous les rites de passage de l'adolescence. Mais alors, comment faire la différence entre les tourments du passage à l'âge adulte et les affres de la maladie ? Tellement habituée à la folie, Alex n'est pas tout à fait prête à affronter la normalité. Jusqu'où peut-elle se faire confiance ? Et nous, jusqu'où pouvons-nous la croire ?

Histoire / Univers ~

Et si personne ne nous croyais plus, et si on croyait voir des choses qui n'existent pas ? C'est ce que vit Alexandra. Sa maladie, la schizophrénie, l'a enfermé dans un cercle infini. Ce qu'elle pense faux, elle le prend en photo. Mais même sur ses photos, elle arrive à imaginer des choses ? Alors, lorsqu'elle a tagué le sol du gymnase de son lycée, la sanction a été immédiate : Le renvoie.
Contrainte et forcée elle se rend dans un nouvel établissement. Mais comment va-t-elle réagir lorsque quelqu'un qu'elle pense connaître va commencer à l'obsédée ? Est-il réel ? Tout ce qu'il se passe autour d'elle à un goût amer, entre réalité et fiction.

Les deux-cent premières pages de se roman m'ont complètement ennuyée, j'avais l'impression de tourner en rond et ça me minait un peu. J'ai continuer tout de même afin de voir où l'autrice voulait nous mener. Et heureusement que j'ai continuer. Les deux-cent pages suivantes sont un enchaînement d'action, et il m'a été compliqué de laisser ce livre de côté. J'ai clairement été plongée dans le quotidien parfois un peu trouve d'Alex et j'ai aimé être autant immergée.

Personnages ~ 

Alexandra est une jeune fille totalement attachante. Je ne suis pas sûre que ce soit en rapport avec sa maladie, même si je pense qu'elle y fait quand même un peu. Effectivement sa faiblesse et du coup sa naïveté est très prenante, d'autant qu'on est totalement dans sa têt alors on sait ce qu'elle pense voir et toute ses désillusions. Elle est clairement attachante par ses façons de réagir à des événements et j'ai adoré.
Mile, c'est un peu le personnage qu'on aime mais on ne sait pas pourquoi. Il est distant et en même temps, il a un tel impact dans l'histoire qu'on est obligés de l'aimer.

Écriture / Rédaction ~

J'ai beaucoup aimé le point de vu interne de l'histoire. Le fait de se retrouver dans la tête d'Alexandra était très perturbant et je suis admirative de l'autrice, parce qu'elle a réussi avec brio à me faire ressentir ce qu'Alex ressentait. J'ai été triste, choquée, heureuse, amoureuse ; en même temps que le personnage et c'est un gros point fort.
Franchement, j'ai très envie de découvrir Fracesca Zappia dans un autre roman.

En bref ~

Un début compliqué, mais ça vaut le coup de s'accrocher pour les deux cent dernière pages.
Je le conseille fortement.

NOTE : 17/20

Commentaires