mercredi 19 juillet 2017

{ Chronique } Comment je suis devenue célèbre en restant chez moi

"Vous savez comment après avoir lu des tas de livres, vous commencez à penser que ... qu'il est peut-être temps d'en écrire un vous aussi ? Vous avez l'impression que, je ne sais pas moi, c'est votre tour. Qu'il est temps de rejoindre le monde des livres. Que dans ce monde, celui des livres, il devrait y avoir une certaine réciprocité."




Comment je suis devenue célèbre en restant chez moi

Caitlin Moran

Flammarion jeunesse

149 pages

13 euros 


"Je lisais partout. Par terre, dans le bain, dans la voiture, jusqu'à en être malade. En haut noisetier au fond du jardin, perchée sur la dernière fourche à deux mètres du sol, jusqu'à ce que la nuit ou le froid me forcent à rentrer à la maison."

Résumé ~

On ne peut pas écrire un livre en un jour !Je me suis assise à dix heures du matin avec une tasse de chocolat et un sandwich à la confiture, pour commencer à écrire la première page. Quand j'ai relevé la tête, il était 11h04. Je n'avais rempli que deux pages. Imaginant que pour produire des mots, il fallait me fournir en énergie, je me suis fait trois autres sandwichs. Quand j'ai relevé la tête, éblouie comme une chouette, épuisée par l'effort, les doigts collants de confiture, il était 11h47. J'avais écrit 101 mots. J'ai commencé à comprendre que mon plan, qui était d'écrire entre quinze et trente livres par an, avait besoin de quelques ajustements. J'ai fini d'écrire mon livre deux ans plus tard.



Histoire / Univers ~

Lorsque j'ai lu le prologue, je me suis dis que cette histoire allait être l'histoire de l'auteur, de comment en écrivant un roman elle était devenue célèbre. Mais j'ai lu le premier chapitre et je me suis demandée si l'éditeur ne s'était pas tromper de texte à la suite du prologue. J'ai lu le résumé qui collait totalement avec le prologue et ensuite j'ai été regardé sur livraddict si le résumé était le même que moi. C'était le cas ! Mais c'est alors que j'ai remarqué le titre VO ; "The chronicles of Narmo" soit "L'histoire des Narmo". En soit ce titre en vo aurait été bien plus judicieux puisque dès le premier chapitre nous suivons l'histoire d'une famille nombreuse un peu particulière. L'humour dans ce roman est présent mais très lourd... On ne peux pas faire un roman constitué de pleins de scènes de vie banale (ou pas) ... Il faut un but, un début et une fin ... Ce que je n'ai pas retrouvé dans ce roman.


Personnages ~

Il y a beaucoup de personnages donc je ne vais pas vous parler de chacun d'entre eux mais plutôt d'un avis général.
La famille est trop nombreuse et le roman beaucoup trop court pour qu'on puisse s'attacher à chacun. Je ne me souviens pas exactement des prénoms mais tous étaient très étranges (Poppy, Morag...) et portaient souvent à confusion. Effectivement à de nombreuses reprises j'ai lu une phrase qui était au féminin et je me suis clairement posé la question.. "Poppy est une fille ?!"
J'ai eu beaucoup de mal avec les parents qui, je trouve sont assez détachés de leurs enfants, à presque les laissés se débrouiller par eux-même.

Écriture / Rédaction ~

Un des rares points positifs de ce roman c'est vraiment l'écriture. J'ai trouvé que même si je n'appréciais pas l'histoire plus que ça, l'écriture m'a fait m'accrochée car c'est très simple et fluide. Les blagues sont posées tels quelles et c'est vraiment un aspect important selon moi : la spontanéité dans l'écriture.
Je pense que l'auteur à de l'avenir dans le monde du livre ; à voir quels genre d'histoire elle veux nous raconter.

En bref ~

Une déception pour moi. Juste pourquoi ce titre, alors qu'au final ça ne colle pas vraiment avec l'histoire. Beaucoup de personnages pour peu de pages ... donc du mal à s'attacher.
Néanmoins l'écriture est vraiment agréable et nous permet une lecture sans trop de réflexions.

NOTE : 8.5/20

4 commentaires :

  1. C'est un cas très net de titre choisi pour attirer l'attention au risque de décevoir le lecteur ! C'est une arme à double tranchant... : /

    RépondreSupprimer