dimanche 26 juin 2016

La chronique de Marie



Mon avis sur La Voleuse de livres, Markus Zusak ! 

Afficher l'image d'origine
Titre : La voleuse de livres
Auteur : Markus Zusak
Date de parution : Janvier 2014
Nombre de pages : 560

Tout d’abord, je tiens à préciser que je connais ce livre grâce à une ancienne professeure de français de lycée qui m’avait conseillé cette lecture. Elle m’avait dit qu’elle avait versé sa petite larme à la fin du roman. Voilà une des raisons pour laquelle, j’ai eu envie de lire ce livre avant même d’avoir lu l’intrigue. J’aime vivre à travers les livres ! Sachez que, comme vous l’aurez sans doute deviné (notamment grâce à la première de couverture) ce livre traite de la seconde guerre mondiale, l’histoire n’en peut être que bouleversante. 
Vous aimeriez peut – être savoir de quoi ça parle ? Aller hop ! Je vous mets le synopsis, synopsis très prometteur d’ailleurs !

1939, EN ALLEMAGNE NAZIE. LE PAYS RETIENT SON SOUFFLE. LA MORT N’A JAMAIS ETE AUSSI OCCUPEE.
« C’est la mort elle-même qui raconte cette histoire. Dotée d’un humour noir, sarcastique, mais compatissant, elle est témoin de la folie des hommes. Parmi eux, une rencontre va éveiller sa curiosité, celle de Liesel Meminger. Trois fois cette fillette a croisé la Mort et trois fois la Mort s’est arrêtée. Est-ce son destin d’orpheline dans l’Allemagne nazie qui lui a valu cet intérêt inhabituel. Ou bien sa force extraordinaire face aux évènements ? A moins que ça ne soit son secret… Celui qui l’a aidée à survivre. Celui qui a même inspiré à la Mort un bien joli surnom : « la voleuse de livres »…

Je dois dire que dès les toutes premières pages de ce livre, j’ai tout de suite accroché ! Comme l’annonce le synopsis, la Mort joue le rôle du narrateur ce qui fait de ce roman, un roman quelque peu original ! A travers cette histoire, on suit le personnage de Liesel auquel, je dois l’avouer, je me suis beaucoup attachée. Cette petite fille m’a tout simplement émue. La beauté des personnages qui constituent son entourage est nettement mise en valeur. Cette sincérité dans les yeux de Rudy, cette délicatesse d'Ilsa, cette rigidité de Rosa qui se transformera en tendresse par la suite, ce regard rempli d'amour de Hans et ce lien indéniable qui lie Liesel à Max… Un paradoxe entre cet amour qui protège Liesel et cette haine qui l'entoure. L'humain est décidément un curieux mystère.
Pour en revenir au narrateur, je trouve que l’auteur a eu une excellente idée de choisir la Mort pour jouer ce rôle. Me concernant, je me suis mise dans la peau du narrateur m’imaginant en train de survoler la terre, survoler tous ces hommes, les belligérants, les blessés, les cachés, les morts… en d’autres mots, la guerre vue sous toutes ses formes, ce qui rend l’histoire d’autant plus tragique. C’est grâce aux livres, grâce aux mots que Liesel a trouvé refuge. Un univers dans lequel elle s’est réfugiée, qui lui aura servi d’échappatoire. Elle s’est échappée grâce aux mots et ce sont l’amour des mots et de la lecture qui lui auront valu la vie.  J’ai trouvé ce livre  très « beau ».
Au niveau de l’atmosphère, ne vous attendez pas à du grand suspense car le suspense est très léger. Cela ne m’a pas empêchée de lire ce livre en seulement quatre jours, j’ai été emporté par l’histoire comme la Mort emporte les âmes. 
La plume de l’auteur est légère et fluide ; je dirai même assez simple. Toutefois,  accompagnée parfois de métaphores et comparaisons. 
Et en dernière note, je souhaite préciser que j’ai visionné l’adaptation cinématographique peu de temps avoir lu le livre et j’ai également été touchée par la beauté du film.  J'ai ressenti les mêmes émotions à voir le film et à lire le livre à une différence près, je n'ai pas pleuré devant le film contrairement au livre qui m'a transpercée en plein cœur à la fin de l'histoire.

2 commentaires :

  1. Ce roman me fait envie depuis quelque temps (noté dans mon petit carnet spécial WL ^^) et ton avis me donne encore plus envie de le découvrir :). L'histoire a l'air vraiment très belle.

    RépondreSupprimer
  2. Merci c'est gentil! :) Oui, je te le conseille vivement, un de mes plus gros coup de cœur de cette année!

    RépondreSupprimer